Chers amis lecteurs

En 1992, sortait pour la première fois, notre trimestriel « EAU, COULEUR ET NOUVELLES » dont le titre rappelait , souvenez-vous un film qui avait fait les délices de mon adolescence, « PAIN,AMOUR ET FANTAISIE » avec Gina Lollobrigida.

C’était le tout début de l’ASBL et la petite revue se voulait un lien entre les aquarellistes. Très vite, les premiers abonnements sont arrivés et les « nouvelles » sont parties vers des adresses inconnues. Mais bientôt, les différents « Printemps » m’ont permis de mettre des visages sur des noms. « JE SUIS ABONNE » était un « SESAME » pour entrer dans la ronde des amis.  C’était un vrai bonheur d’apprendre que tel sourire arrivait de Ouffet ou de Gembloux, de Chaudfontaine  ou de Bruxelles.

Pendant 25 ans, ce trimestriel a tissé de bien bons liens entre nous. Même que  je m’étonnais que certains abonnés, dont le visage m’était toujours inconnu, nous restaient cependant indéfectiblement fidèles.

C’était, au siècle dernier, le temps des adresses écrites à la main ! Cette façon de faire, devenue désuète, m’a permis de mieux vous situer. J’en ai d’ailleurs gardé une série impressionnante de noms de rues et de localités.

Les nouvelles ont connu pas mal de métamorphoses. D’abord, en noir et blanc, simplement tapées à la machine et photocopiées à la Commune. Puis nous avons pu les envoyer sous couverture couleurs.

Par après, Jean-Etienne nous a mis bénévolement les nouvelles en musique, en couleurs, en photos dans une mise en page attrayante.

Ces 25 années de contacts épistolaires ont été pour moi 25 années de bonheur. De plus, depuis peu, Christiane participait à la rédaction en y joignant de très beaux textes.

Tout était donc pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Mais c’était sans compter sans un petit mot « BUDGET » car les temps ont changé. Tout coûte cher. De plus depuis notre présence sur internet et Facebook, des abonnés ont relégué le papier pour la toile. Alors, malgré les miracles de notre comptable, les nouvelles sont tombées dans le rouge !

Voilà pourquoi nous vous enverrons les nouvelles via la toile, le site et Facebook. Il parait d’ailleurs que c’est déjà l’avenir…

Mais avant de passer résolument au temps d’aujourd’hui, je voulais d’abord vous en faire part mais surtout vous remercier de votre fidélité. Dans mon souvenir, vous restez une partie de l’ASBL mais aussi une partie heureuse de ma vie à moi, car lorsque je rédigeais mes petits messages, je le faisais avec un grand bonheur ; celui de m’adresser à chacun de vous, à des amis tout particuliers. J’y ai eu beaucoup de plaisir, alors, chers amis lecteurs, encore merci à chacun de vous et rendez-vous sur la toile pour des nouvelles de « La Couleur et l’Eau ».


Un changement n’arrive jamais seul

« LES PRINTEMPS DE L’AQUARELLE » ont fêté leurs 25 ans en mai dernier.

25 ans, me direz-vous, c’est un bail !... Mais oui, c’est un quart de siècle.

A l’occasion de ce jubilé, « La Couleur et l’Eau » a étalé ses cartes sur la table. C’était en effet, l’heure des bilans.

Depuis 1992, nous avons assuré sur un même rythme. Chaque année, le Salon ferme à peine ses portes qu’on se remet en selle pour le galop suivant ? Vous, comme nous… Depuis longtemps, on nous dit que ce serait mieux de transformer ce marathon en une biennale. Particulièrement, certains membres du Jury nous le conseillent  depuis des années déjà. Mais la force de l’habitude, la sécurité des choses installées… On ne remettait pas cela en question. Bien que… de temps à autre, un souhait était lancé, particulièrement depuis que d’autres ont franchi le pas. Ainsi, MOL, après plus de 35 ans d’existence en annuel passe à la biennale. C’est dans l’air du temps.

Un quart de siècle était un peu la fin d’une étape, « La Couleur et l’Eau » a décidé :
voilà, notre « Salon des Printemps » devient une biennale qui aura lieu les années paires, 2018, 2020 etc… Je suis sûre d’avoir entendu un « ouf » de soulagement car ça permettra aux candidats à la Sélection de souffler, de se redynamiser et d’être « fin prêts » pour le Salon suivant.  Il est bien évident que nous serons toujours aussi vigilants, aussi disponibles et aussi exigeants que par le passé.

« LES PRINTEMPS DE L’AQUARELLE » n’en seront que plus florissants.

Quant au thème imposé, c’est tout simple, il aura lieu tous les 4 ans. Vous n’en aurez que plus de temps pour vous y préparer. Voilà donc le scoop de ces dernières « nouvelles ».

Nous vous remercions de votre fidélité à notre Salon et nous sommes certains qu’elle se perpétuera.  Nous vous donnons rendez-vous en 2018 pour un tout grand évènement. Nous vous tiendrons au courant.

D’ores et déjà nous vous souhaitons de magnifiques fêtes de fin d’année.